arrow_upward arrow_upward

Fédération UNIRC

  /  Les échos des retraités n° 197   /  Revue n° 197

Revue n° 197

Éditorial des coprésidents

Vos coprésidents s’attendent à une année 2024 cruciale avec la mise en place définitive de notre collaboration avec la FENARAC. Celle-ci devra être opérationnelle au 1er janvier 2025.

 

Beaucoup de problèmes de coordination sont à résoudre d’ici là : quelle forme de structure ? Comment faire pour garder son identité ? Quelle forme de gestion ? etc…. Il ne faut pas qu’une association disparaisse, il faut trouver une solution pour chacune.

 

Le CPSTI, notre premier financeur, par l’intermédiaire de son secrétaire général, Monsieur Olivier MAILLEBUAU, nous propose son aide afin de trouver la meilleure solution adaptée à ce projet, profitons-en en donnant notre accord.

 

Lors de l’invitation conjointe pour la FENARAC et I’UNIRC par les présidents Daniel COUILLAUD et Franck DELVAU et du secrétaire général Olivier MAILLEBUAU, fixée le 17 janvier à PARIS, une certaine avancée et certains éclaircissements ont été évoqués, mais que de chemin encore à faire ! Nous n’allons pas énumérer, ici même les points à mettre en conformité entre la FENARAC et I’UNIRC, mais il y en a quelques-uns.

 

Au niveau de vos associations, chacune vous propose ses activités de l’année pour vous satisfaire, profitez-en et surtout pensez aux bénévoles qui se dévouent pour vous. N’oubliez pas les conférences sur « le bien vieillir ».

 

Vos coprésidents sont là pour vous aider mais aménagez leur emploi du temps et réduisez leur fatigue en regroupant, dans le même secteur vos réunions, vos assemblées générales, etc… ce qui optimiserait leurs déplacements et minimiserait leurs coûts.

 

Afin de réduire ces frais, occasionnés principalement par les réunions supplémentaires avec le CPSTI, la FENARAC et la création de la nouvelle structure, le CNRTI, nos amis de la FENARAC nous ont suggéré de travailler par visioconférence, ce qui est plus pratique et  nous l’avons mis en place dès ce mois de février, mais il faut s’y habituer.

 

Vous avez, dès à présent, une invitation à supprimer pour vos assemblées générales : celle du délégué référent du CPSTI. En effet, cette mesure prise en 2023 n’a pas donné les résultats escomptés.

 

Avec toute notre confiance pour que l’année 2024 soit gérée avec professionnalisme et que les éventuels obstacles soient surmontés sans difficulté. Soyons solidaires et restons optimistes.

 

Les coprésidents FOURNIER Claude et MONTAGNE Henry