arrow_upward arrow_upward

Nos partenaires

Cliquer sur le logo d'un partenaire pour accéder à son site internet

Revendications présentées à notre assemblée du 6 novembre 2019

En RETRAITE

  • La déduction forfaitaire de 10% sur nos revenus, doit-être maintenue.
  • La revalorisation des retraites selon l’inflation réelle
  • Des conditions de réversion identiques aux fonctionnaires, à égalité.
  • Obtenir une retraite sur un temps identique de carrière prise en compte, la fonction publique est à 6 mois et, pour ceux du privé, les 25 meilleures années.
  • La durée de carrière ne dois pas être allongée, nous en subirions les conséquences.

En SANTÉ

  • Une prise en charge de la perte d’autonomie par un financement public solidaire.
  • Accorder des auxiliaires de vie à domicile qualifiés, pour seconder les aidants familiaux.
  • L’instauration d’un crédit d’impôts sur les contrats d’assurances dépendance facultatifs.
  • Des moyens supplémentaires aux EHPAD pour l’embauche d’aides soignantes.
  • Une réorganisation des urgences sanitaires, séparées des urgences à but social.
  • Une allocation spécifique pour les séniors aux faibles revenus résidant en maison de retraite.
  • Un maintien du crédit d’impôt sur les emplois des personnes à domicile (aides ménagères).
  • Un plafonnement des dépassements tarifaires médicaux des spécialistes est réclamé.

En PERTE D’AUTONOMIE

  • Faciliter le choix entre un maintien à domicile et un hébergement en institution avec une évolution des aides permettant une meilleure prise en charge des coûts réels,
  • L’institution d’un crédit d’impôt pour diminuer le coût de l’hébergement dans les EHPAD et que soient accordés les moyens nécessaires aux EHPAD par des embauches supplémentaires,
  • Une augmentation de l’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA) avec une extension aux dépendances GIR 5 et 6,
  • Une augmentation de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) et des plafonds de ressources pour assurer des conditions de vie correspondant davantage aux besoins réels des allocataires.