arrow_upward arrow_upward

Fédération UNIRC

  /  Les Echos des Retraités n° 185   /  Articles n° 185   /  Rachat de trimestres de retraite complémentaire

Rachat de trimestres de retraite complémentaire

Les Echos des Retraités n° 185

Plusieurs questions me sont posées sur le rachat de trimestres.

Exemple : « J‘ai 63 ans et 35 années de commerçant, je voudrais partir à la retraite, mais je n’ai pas une carrière complète. Est-ce que je pourrais racheter des trimestres ? »

Réponse :

Cher adhérent, la retraite de la CARSAT est composée d’une retraite de base et d’une retraite complémentaire. Vous devez racheter d’abord des trimestres de retraite de base, pour compléter les années au cours desquelles vous n’avez validé que trois trimestres au lieu de quatre. Le moins onéreux est de racheter des trimestres de vos années d’apprentissage, si elles ne sont pas validées.

Ces rachats servent à compléter votre durée de carrière pour ne pas subir de décote (pénalité selon les trimestres manquants).

L’âge pour ne plus subir de décote est 67 ans, la retraite est alors calculée selon vos droits accumulés réels.

Dans tous les cas, vous devez présenter votre demande de rachat avant d’avoir liquidé votre carrière.

Pour la retraite de base, vous rachetez des trimestres au régime général (CARSAT), le régime de base des indépendants n’existant plus. Votre carrière sera complétée d’une façon identique que vous soyez salarié ou commerçant.

Les trimestres et les points que vous rachetez le sont au tarif de l’année en cours, ils sont ensuite intégrés en gestion à l’ensemble de votre retraite. Ils se traduisent par une augmentation de votre retraite annuelle, puis de la réversion pour le survivant du couple. Ces rachats sont validés au coefficient en fonction de votre âge au moment du rachat, plus vous êtes jeune, moins ils sont chers, c’est normal, à 63 ans, ils seront à un tarif plus élevé. Vous rentrerez dans vos fonds si vous ne subissez plus de décote avec vos rachats. Votre caisse de retraite (CARSAT) vous calculera les coûts de ces rachats et la rentabilité.

Ce n’est que lorsque vous aurez fait le plein des trimestres de base que vous pourrez acquérir des points de retraite complémentaire. Si vous aviez une carrière de « salarié majoritaire », vous pourriez acquérir des points supplémentaires à I’AGIRC/ARRCO, sachant que les retraites complémentaires sont calculées en points.

Vous êtes indépendant, vous pourrez racheter des points du Régime Complémentaire des Indépendants, (RCI). Le suivi de ce régime est toujours assuré par le CNPSTI national (qui a remplacé le RSI). Le suivi est resté aux indépendants, mais la gestion est assurée par les CARSAT.

Vous calculerez le nombre d’années que vous devez continuer de cotiser, pour la solution la plus avantageuse.

Autre avantage : ces rachats sont crédités d’un avantage fiscal, les montants versés sont intégralement déductibles de votre revenu imposable de l’année du rachat, pour établir votre impôt sur les revenus.

                                                                                               P.G.