arrow_upward arrow_upward

Fédération UNIRC

  /  Les échos des retraités n° 184   /  Articles n° 184   /  Éviter les arnaques à l’isolation

Éviter les arnaques à l’isolation

LES ECHOS DES RETRAITES n° 184 par JPB

On parle beaucoup de rénovation énergétique. Le plan de relance gouvernemental y consacre une part non négligeable. Voici quelques conseils devant des entreprises qui parfois, se comportent de façon peu scrupuleuse avec les consommateurs.

Chaque année, plus d’un million de ménages engagent des travaux de rénovation énergétique.

Malheureusement, certaines entreprises abusent leurs clients et les fraudes sont nombreuses :

Devis incompréhensibles, crédits camouflés, labels de qualité mensongers, pratiques commerciales trompeuses, non-respect des droits du consommateur, manquements relatifs à l’information sur les prix … Les avantages annoncés au profit du consommateur profitent parfois surtout aux entreprises qui se font régler directement ! Méfiez-vous d’une entreprise inconnue. Si une isolation est mal posée, elle ne sert à rien. Vous avez de bons artisans dans votre secteur, que vous pourrez retrouver si les travaux sont mal faits.

Ne signer pas trop vite d’engagement pour une entreprise que vous ne connaissez pas. Il faut se laisser le temps de la réflexion et de la compréhension. Vérifier l’identité du professionnel et les données chiffrées avancées. Se méfier des entreprises prétendant être mandatées par un organisme public que vous ne connaissez pas, ni par internet, ni par téléphone, ni au domicile. Lire tous les documents. Ne vous laissez pas abuser par une isolation gratuite mal posée. Si on regrette sa signature, ne pas hésiter à faire valoir son droit à la rétraction dans un délai de 14 jours.

En cas de doute ou de question, il est possible de contacter un conseil FAIRE au 08 08 80 07 00 ou sur le site internet faire.fr. Il s’agit d’un service public gratuit qui guide dans ce genre de travaux. Consulter le site internet de l’entreprise et la documentation fournie, demander d’autres devis et comparer les prestations et les prix, contrôler le label du professionnel. Pour prétendre au crédit d’impôt transition énergétique (CITE) et à l’éco-prêt à taux zéro, le professionnel doit être labellisé « garant de l’environnement » (RGE) et il est possible de consulter l’annuaire des professionnels RGE sur internet.

La labellisation malheureusement n’exclue pas des pratiques commerciales trompeuses.

Si on a recours à un emprunt, examiner avec soin l’exemplaire papier de l’offre de crédit remise par l’organisme bancaire. Il faut être vigilant en cas de remboursement différé des premières mensualités, cela peut avoir des conséquences sur le coût total du prêt.

De la vigilance encore sur la signature de l’attestation de fin de travaux, qui confirme la conformité de la prestation rendue et marque le début des obligations de remboursement.

En cas de travaux ne s’étant pas déroulés comme prévus, se faire assister. Rédiger une réclamation via le formulaire présent sur le site internet de faire.fr pour des travaux réalisés par une entreprise RGE, saisir le médiateur de la consommation choisi par le professionnel en cas de litige. Ses coordonnées doivent être présentes sur les documents contractuels (procédure gratuite).

Il est possible de se faire assister par une association agréée de protection des consommateurs.

Signaler les manquements du professionnel en contactant la direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) du département et assigner le professionnel devant le juge civil pour tout contentieux lié à l’exécution du contrat.

Faites appel à des entreprises de votre secteur géographique plutôt qu’à des entreprises qui vous ont contactés par téléphone ou par Internet.

 

JPB