arrow_upward arrow_upward

Fédération UNIRC

  /  Les échos des retraités n° 183   /  Articles n° 183   /  Impôt sur les revenus : Quelles nouveautés?

Impôt sur les revenus : Quelles nouveautés?

LES ECHOS DES RETRAITES n° 183 par P.G.

Nous avons procédé à la déclaration des revenus 2019 au mois de mai 2020. Il en a résulté :

• Le calcul de l’impôt dû
• Le paiement du solde cet automne avant un nouvel échéancier
• La récupération des réductions d’impôt
• Essayons de dénicher la baisse de l’impôt pour 2020, et voyons pour quels contribuables.

La baisse d’impôt concerne son nouveau barème. Il conserve ses cinq tranches, mais l’imposition de la deuxième tranche passe de 14 % à 11 %. Cette tranche correspond aux ménages avec des revenus compris entre 10.065 € et 25.659 €, barème applicable pour une part de quotient familial, donc une personne seule. Le nouveau barème de l’impôt, appliqué à partir de septembre 2020, devrait répercuter ce nouveau taux. La direction des finances publiques nous expliquera ce nouveau calcul au moment du changement.
Si vous n’avez rien à ajouter ni à corriger, votre impôt sera calculé sur la base des éléments de l’année précédente, sans vous occuper de rien.

Les crédits et réductions d’impôt auxquels vous donnent droit certaines dépenses : emploi d’une aide à domicile, hébergement en EHPAD, etc., sont maintenus, avec une déduction qui se monte parfois à 50 %. Bien sûr, vous en bénéficierez si les dépenses sont maintenues par rapport à l’année précédente.
Si, en 2019, vous avez réalisé des travaux d’économies énergétiques, vous pouvez avoir droit à un crédit d’impôt, sous réserve que les travaux aient été confiés à une entreprise certifiée RGE et selon la performance énergétique apportée par ces travaux (très important) ; par exemple, le changement des fenêtres en double vitrage, une chaudière plus performante, ou l’isolation des combles.

En 2020, les crédits d’impôts sont maintenus pour les ménages qui n’ont qu’une part de quotient familial.

Les années précédentes nous ont habitués à plus de modifications. Ne nous plaignons pas, 2020 sera une année difficile financièrement pour l’économie, donc en aide budgétaire d’État.

 

P.G.