arrow_upward arrow_upward

Fédération UNIRC

  /  Les échos des retraités n° 182   /  articles n° 182   /  Blocage de paiement par votre carte bancaire

Blocage de paiement par votre carte bancaire

LES ECHOS DES RETRAITES n° 182 par P.G.

II n’est pas plaisant, voire franchement désagréable, d’avoir un achat non honoré ou un retrait d’argent au distributeur de billets automatique refusé, avec en prime la carte qui reste bloquée ; surtout si cette action se passe un dimanche où toutes les banques sont fermées.

Pourquoi ma carte est-elle avalée ? Mon compte est pourtant provisionné ! A bien y réfléchir, connaissez-vous le plafond de retrait maximum autorisé avec votre carte ?

Le plafond de paiement par carte bancaire est le montant que l’utilisateur ne peut pas dépasser lorsqu’il paie avec sa carte, au risque de voir le paiement refusé. Il est déterminé par semaine et par mois, selon les entrées d’argent du foyer, lors de la signature de la convention de compte avec votre banque.

Ces conditions varient d’une banque à l’autre. La plupart des distributeurs de billets limitent les retraits entre 200 et 500 € par semaine, selon les banques. Si vous avez atteint le plafond de retrait, vous devez compter sept jours à partir du jour où vous avez atteint le plafond de retrait, pour effectuer un nouveau retrait. Certaines cartes bancaires déterminent des plafonds de retraits sur trente jours glissants.

Les cartes considérées comme haut de gamme permettent des retraits plus élevés, et garantissent aussi une plus grande sécurité en cas de perte de carte, ainsi que d’autres services d’assurance ou d’extension de garantie, par exemple, pour du matériel acheté avec cette carte. Le coût mensuel pour la gestion de votre compte, incluant le prix de cette carte, est également plus élevé, bien évidemment.
Si c’est pour un paiement exceptionnel, vous pouvez vous mettre d’accord avec votre conseiller bancaire à l’avance et convenir du montant et du jour où vous pourrez récupérer votre argent. Demandez la plaquette tarifaire des frais de votre banque.
Si vous avez égaré ou perdu votre carte, faites aussitôt opposition auprès de votre banque et une déclaration au commissariat ou à la gendarmerie, selon que vous résidez en zone urbaine (police) ou rurale (gendarmerie).

P.G.