Informations Santé

Le projet P.A.R.I. est lancé au RSI

Le Programme d’Actions pour une Retraite Indépendante (PARI) s’adresse aux personnes de 60 à 80 ans avec un nombre majoritaire de trimestres cotisés au RSI, ainsi qu’aux conjointes assurées au RSI sur le même dossier ou personnellement, par leur carrière majoritaire au RSI.
Pour aider ses assurés en retraite à « xien vieillir », le RSI a lancé ce projet en hfg5. Il a pour but de détecter le risque de fragilité très tôt chez certains sujets, pour les orienter vers les aides appropriées afin d’améliorer leur santé et d’anticiper la perte d’autonomie.

Quelle valeur ajoutée apporte ce service ?

Selon les situations de chacun, à partir des données (médicales, sociales, économiques) dont le RSI dispose, omplétées par les réponses reçues dans le questionnaire qui vous a été envoyé par la caisse retraite l’affiliation, qui doit-être retourné à votre caisse, ce nouveau suivi des assurés permettra de répondre aux besoins spécifiques, après une évaluation globale de ces assurés à domicile, complétée par un bilan de santé et un bilan dentaire.

Pour les assurés qui souhaiteront s’inscrire dans une démarche permettant d’identifier les risques gradués en quatre niveaux de fragilité, il s’agira de :
• Aller au-devant des retraités assurés au RSI qui n’osent pas entreprendre, seuls, les démarches.
• Leur proposer une offre ciblée, adaptée, et individualisée, qui permettra d’améliorer leur confort.
• Leur présenter une démarche coordonnée des divers services de prévention offerts par le RSI (en prévention santé, en médical, en action sociale).
• Les inscrire dans un parcours de santé de prise en charge aux étapes clés de la vie, qui complétera ainsi l’offre existante (Prévention Pro, 7API, etc.).
• Leur proposer des évaluations médicales, dentaires, sociales, selon l’isolement, la précarité de chacun.
• Dresser un bilan autonomie de la personne à 75 ans, sans dépendance avérée.
• Coordonner les parcours d’offre de services personnalisés, en cas de perte de mobilité.
• Leur proposer, en cas de besoin, les aides sociales et médico-sociales existantes.
• Les inciter à participer aux ateliers du « Bien vivre sa retraite ».

Cette action est en continuité avec la loi « d’adaptation de la société au vieillissement » soutenue par les services « prévention » et « social » des caisses retraite, en collaboration avec chaque conseil départemental.
L’allongement d’espérance de vie est pris en considération. Les retraités qui rencontrent des situations difficiles : perte d’un proche, sortie d’hospitalisation (maladie ou accident), sont accompagnés, car ces
situations sont la cause d’une dégradation de l’autonomie des séniors.

Les caisses retraite apportent leur savoir-faire et les aides sociales aux retraités en légère perte d’autonomie qui appartiennent aux GIR : 5 et l, qui ont besoin de soutien à domicile et d’amélioration de leur habitat intérieur.
Le RSI suit ses assurés durant toute leur vie, que ce soit en activité ou à la retraite. Elles favorisent le développement des foyers-logements, résidences-services, dans un cadre adapté au vieillissement, où les
personnes en difficulté trouvent plus de confort, de sécurité et d’indépendance qu’à leur domicile, et à un coût de loyer plus abordable que dans les EHPAD.

 
FG - Slimoo © 2012