L’allocation solidarité

Les retraités aux faibles ressources peuvent éventuellement augmenter leur retraite en demandant l’Allocation de Solidarité Personnes Agées (ASPA) qui porte la retraite à 800 euros mensuels pour une personne qui vit seule, et 1.242 euros pour un couple, en sachant que ce supplément est récupérable sur votre succession au-dessus de 39.000 euros de patrimoine. Cette allocation ne vous est versée que si vous la demandez à votre caisse de retraite. Et depuis janvier 2015, il est désormais possible de reprendre un travail, ou plutôt une occupation intermittente, même si l’on perçoit l’ASPA.

Exemple : vous percevez 680 euros de retraite, vous pouvez avoir droit à 120 € de complément de retraite, (ASPA) pour arriver aux 800 euros mensuels (maximum autorisé). Sur vos revenus d’un emploi à temps partiel, vous avez droit à un abattement forfaitaire de 0,9 fois la valeur du SMIC mensuel, soit 1.311,76 euros autorisés en 2015, sur une période de 3 mois, si vous vivez seul. Si vous vivez en couple, l’abattement trimestriel est de 2.186,27 euros sur les revenus d’activité du couple.

Les ressources évaluées sur un trimestre représentent un avantage si vos revenus sont irréguliers, par la moyenne que cela autorise. La moyenne de vos revenus mensuels ne doit donc pas dépasser, pour une personne seule 437,25 €, et pour deux personnes 728,75 €. Selon votre situation familiale, si vous gagnez plus qu’un de ces deux montants écrits en gras, votre ASPA sera déduite d’autant que du supplément perçu.

Un conseil : si vous gagnez plus que ces deux montants autorisés, il est préférable de ne pas solliciter l’ASPA. Si vous êtes intéressé, demandez des confirmations à votre RSI régional.

 
FG - Slimoo © 2012