Historique de l'UNIRC

pierre_godetVoilà sept ans que je préside la Fédération UNIRC avec le même enthousiasme. Bien que nous constatons un vieillissement des nos adhérents, cependant il y a toujours des nouveaux retraités qui s’intéressent à leur conditions sociales et veulent préserver leur pouvoir d’achat.

Ce sont nos associations qui leur permettront de se défendre et d’obtenir des renseignements qu’ils recueilleront dans nos réunions et par le biais de notre magazine « les Echos des Retraités » très riche d’informations les concernant.

En 2008, j’ai été élu président national de l’UNIRC. Le siège social de l’UNIRC Nationale est à ANGERS, ainsi que le secrétariat : UNIRC B.P. 30240 – 49002 – ANGERS CEDEX 1.

La motivation du président depuis son élection en 2008 est de coordonner les actions des présidents de groupements UNIRC . Maintenir une forte représentativité de l’UNIRC, dans tous les conseils d’administrations d’organismes ou institutions, dont le but premier est de faire avancer et améliorer les avantages sociaux acquis, de défendre les modifications fiscales qui pourraient être imposées à l’ensemble des indépendants retraités en général et plus particulièrement les personnes isolées qui sont parfois en difficultés physiques.
Les présidents(es) UNIRC doivent s’impliquer dans les partenariats avec le RSI, être à l’écoute de leurs adhérents, pour leur transmettre les informations sur les nombreuses aides sociales accordées par le RSI et être des relais auprès de nos ressortissants communs.
Ce sont nos associations de retraités qui permettront de se défendre auprès des pouvoirs publics, et d’obtenir des aides sociales si besoin était, par les informations qu’ils recueilleront lors de nos réunions et par le biais de notre magazine « les Echos des retraités » très riche en conseils les concernant. Nous devons convaincre les nouveaux retraités de rejoindre nos associations UNIRC, afin de former un groupe toujours plus influent pour faire valoir nos revendications devant nos élus politiques afin de défendre nos droits acquis.

L'Union Nationale des Indépendants Retraités du Commerce

a été crée pour fédérer l’ensemble des 53 groupements que comprend aujourd’hui l’UNIRC, couvrant 71 départements. Aider les adhérents commerçants, dans la défense de leur pouvoir d’achat et faire aboutir leurs revendications, sur l'assurance maladie et la retraite, en intervenant pour eux, auprès des Ministères concernés a toujours été la préoccupation première de ses présidents.

L'UNIRC a été également créée pour que les commerçants puissent se retrouver après la cessation d'activité, pour entretenir les liens qui les réunissaient quand ils étaient en activité, et combattre l'isolement en organisant des sorties et des rencontres.Soutenir les adhérents âgés, isolés et en difficultés.

L'UNIRC Nationale est un lien de communication entre le RSI (Régime Social des indépendants) et les présidents de groupements départementaux, envers leurs ressortissants communs, pour assurer l’aide à l’information sur les actes de prévention et les conseiller sur les aides sociales attribuées par le R.S.I. et ainsi, répondre au partenariat signé par convention, entre le R.S.I. et les associations.

L'UNIRC a toujours été considérée comme un organe représentatif des retraités du régime des non-salariés. Son influence a toujours été reconnue, elle a pris part à la création du RSI par la présence de ses administrateurs dans les Conseils d'administrations des caisses retraites de l’ORGANIC et des CMR (Caisse Maladie Régionale)

Depuis la création du RSI, de nombreux Présidents UNIRC sont administrateurs dans les RSI régionaux et au RSI national.
Ils sont présents dans les commissions, relatives à la défense des droits sociaux, dans les commissions sanitaires et sociales, les recours amiables. Présents également dans les réseaux gérontologiques, dans les CLIC (Commission Locale d’Information et de Coordination), en commissions paritaires départementales avec les professionnels de santé, au CODERPA (Comité Départemental des Retraités et Personnes Agées), au CONERPA national, et au CNOSS-M.S(comité national d’organisation médico-social).

 

Il était une fois l'UNIRC

L'UNIRC Nationale a été déclarée au Journal Officiel en 1972, avec le siège social à VANNES, son premier Président était M. COMMELIN également président du groupement du Morbihan, suivront les présidents André MARZIN, Jean GONTARD, Bernard SENE.
En 2008 Pierre GODET est élu Président national de l’UNIRC.
Le siège social de l’UNIRC Nationale est à ANGERS, et le secrétariat à été conservé à VANNES.

Le premier groupement national de solidarité des retraités du commerce UNIRC est né en Bretagne en 1972 à l’initiative de Georges LEROUX, qui a assuré le secrétariat national jusqu’en 2002. Bientôt 40 ans que les commerçants se sont unis, et ont réussi à faire connaître l’UNIRC, pour lutter ensemble à la défense des droits sociaux, des retraités du commerce.

 

Mr LEROUX

Georges LEROUX


1973 au Ministère de la Santé et de la Sécurité Sociale

 

ag1999

Asemblée Générale à Paris - Octobre 1999



Garantir aux personnes âgées, le droit à un revenu après leur vie active, pour avoir une fin de vie décente, a été un souci constant de société depuis des siècles. Très lentement la généralisation de l'assurance vieillesse a vu le jour, effectuée de manière progressive. Ce n'est qu'en janvier 1948 que naît la loi, créée spécialement pour les commerçants et les artisans, un régime spécifique, attribuant certes un faible montant de retraite, qui avait cependant, le mérite de ne pas laisser les gens dans le dénuement.

Ce rassemblement s'est très vite étendu sur toute la France, pour qu'en 1973 soit créée l'UNIRC Nationale afin de coordonner les groupements entre eux, pour la défense du pouvoir d'achat et faire aboutir les revendications des commerçants, sur l'assurance maladie et la retraite.

Un journal ''Les Echos des Retraités'' a été créé pour informer les adhérents sur l'évolution sociale et les droits des commerçants, il sert de liaison entre les 53 groupements, forts de leurs 29.000 adhérents. L'UNIRC a toujours été considérée l’organisation, la plus représentative des retraités du commerce.

 

Les Présidents de l’UNIRC NATIONALE

 

André MARZIN

andre_marzin

1979-1985

Jean GONTARD

jean_gontard

1989-2003

Bernard SENE

bernard_sene

2003-2007

 

Une Assemblée Générale décentralisée a lieu chaque année.

AG_2000

Le Président Jean GONTARD
Asemblée Générale 2000
l'Assemblée Nationale - Paris

AG_2004

Le Président Bernard SENE
Conseil d'Administration 2004
Nice

 

pierre_godet

 

En 2008, Pierre GODET a été élu président national de l’UNIRC. Le siège social de l’UNIRC Nationale est à ANGERS, et le secrétariat été conservé à VANNES.

La motivation du président est de coordonner les actions des présidents de groupements. Maintenir une

plus grande représentativité de l’UNIRC, dans tous les conseils d’administrations d’organismes ou institutions, qui pourraient faire avancer et améliorer les statuts des commerçants et conserver leurs droits acquis.

Ils doivent s’impliquer dans les partenariats de relais avec le RSI, être à l’écoute de leurs adhérents en difficultés, pour leur transmettre les informations sur les aides sociales accordées par le RSI.

 

 

Rétrospective de « Il était une fois l’UNIRC »

Le premier régime de protection sociale fut institué par Colbert au bénéfice des marins français en 1682. Vinrent ensuite dans le secteur public celui des agents de l’Etat en 1790 celui des militaires en 1831 .

En 1928 , il y eu une première unification de certains régimes particuliers qui ont conservé et conservent encore de nos jours leur particularité malgré des réformes successives qui devaient mettre tous les Français sur un pied d’égalité.

Il n’en reste pas moins que les non-salariés restaient en dehors de tout systéme de protection sociale. En ce qui concerne les commerçants et les artisans, l’Etat n’était pas très favorable à une obligation quelconque, prétendant qu’au moment de la retraite, la vente de leurs fonds de commerce leur assurerait un pécule.

La loi du 30 avril 1930 avait déjà pour ambition d’offrir à l’ensemble de la population salariée qui n’avait pas de régime spécial, une protection commune pour la retraite

Au fil des années il y eu de nombreuses revendications des commerçants en matière d’assurance maladie et de retraite, il fut alors décidé de créer un groupement de défense et solidarité des retraités. Le premier groupement de solidarité est né en Bretagne, élargi très vite à onze groupements qui s’unissent, pour former l’UNIRC, afin que les retraités soient représentés dans les Conseils d’administration ORGANIC ou CMR.

Ce groupement permettait aux retraités de se retouver après la cessation de leur activité, et ainsi combattre l’isolement, en partageant rencontres, sorties, voyages etc. et très vite ce mouvement s’est étendu à quarante neuf groupements, certains représentant plusieurs départements.

Cette Union avait donc un but précis : défendre les intérêts des retraités, non-salariés, obtenir l’égalité des traitements avec les retraités salariés, et percevoir un minimum décent de retraite. La simplification dans l’attribution des allocations d’assistance a été obtenue pour les plus démunis. Suppression de la cotisation d’assurance maladie, création de maisons de retraite et de convalescence.Des objectifs ambitieux, mais égalitaires au fil des années.

Les présidents UNIRC ont été reçus par les ministres des affaires sociales chaque fois que l’actualité l’exigeait ,ils ont porté avec fermeté leurs revendications.
La même ambition habite chaque président, lutter sans cesse pour conserver les droits acquis, défendre le pouvoir d’achat des retraités pour une justice plus équitable entre tous.

 

 
FG - Slimoo © 2012