Edito janvier 2016


L’année 2015 s’achève. Elle aura été  plutôt agitée, que ce soit en politique, en économie, en réformes fiscales, sociales, médico-social etc. Globalement tout ce qui fait notre quotidien.
Afin de pouvoir vous offrir un Joyeux Noël et nos Meilleurs Vœux avant janvier, il nous faut rédiger ce magazine avant le 10 novembre pour le faire mettre sous plis par un Centre d’Aptitude par le travail (CAT) avant les vacances de fin d’année. Le laps de temps qui nous sépare du magazine d’octobre est court, nous laisse moins de temps et limite  le volume d’informations à vous communiquer.

Mon retard d’une journée à produire mon édito permet hélas … de s’arrêter sur les horrifiants évènements meurtriers de la nuit du 13 au 14 novembre dans Paris. Nous sommes tous évidemment sous le choc, abasourdis, nous ne pouvons qu’exprimer toute notre révolte, notre indignation devant des actes d’une telle barbarie. Y a-t-il une solution pour assurer la sécurité dans un pays de grande liberté comme la France ? Chacun de nous a son idée sur la situation ; il n’y a plus d’interdit, c’est si facile  de se procurer des armes de guerre, qu’il est urgent de mettre de l’ordre sur bon nombre d’actions répréhensibles dans notre pays. Nous souhaitons le plus grand courage aux familles frappées par cette tragédie, qui ont eu la malchance de se trouver aux mauvais endroits, à un moment lâchement programmé.

Après un tel drame, les autres infos paraissent bien secondaires. Le 12 novembre, l’assemblée nationale a adopté un amendement exonérant les 250.000 retraités aux revenus modestes. La

suppression totale de  la « demi-part des veuves » pour celles qui n’ont pas élevé leurs enfants seules, les fait devenir imposables, sans avoir eu de changement de situation financière.

En plus, ces personnes doivent s’acquitter de la taxe d’habitation, et la contribution audiovisuelle, alors qu’elles en étaient exonérées en 2014. Ces contribuables qui ont déjà réglé seront remboursés, en début d’année 2016, sans devoir faire des démarches, ils conserveront définitivement ces exonérations les années suivantes, à condition que leurs revenus soient constants.

 Une autre  catégorie de 650.000  ménages,  aux revenus légèrement supérieurs, se retrouvant devoir payer la taxe foncière,  seront aussi exonérés, c’est un peu plus compliqué selon leur âge. L’Etat remboursera les 2/3 de la taxe due aux Conseils départementaux en 2015 qui seront pénalisés par ces exonérations. Ces modifications ont été mal calculées par le ministre du budget, puisqu’elles rendent imposables les ménages avec un revenu fiscal de référence identique. J’avais souligné ma contestation sur ces prévisions d’augmentation de l’’impôt dans le magazine de mars 2015, page 9, pour les faibles revenus.

Lors de  notre Congrès au mois d’octobre en Vendée à Talmont St Hilaire, 210 personnes étaient présentes. Congrès très concluant où chacun a pu prendre la parole sur les réformes fiscales ou sociales. Nous avons avec les Présidents, critiqué la non revalorisation de nos retraites. Les revendications proposées au congrès ont été adoptées, elles sont présentées dans ce magazine. La Fédération UNIRC est dynamique et elle se porte bien.
                                                             
Je termine en vous  souhaitant à tous un « JOYEUX NOËL » et en vous adressant tous mes vœux  de « BONNE et HEUREUSE ANNEE 2016 », Quelle soit meilleure que 2015 sur bien des points. Que cette nouvelle année vous apporte ‘’le bonheur et la santé’’.       

 

Le Président
Pierre GODET

 
FG - Slimoo © 2012