Edito juillet 2014

Difficile d’intervenir dans un "Edito" sans avoir des propositions fiscales propices à vous annoncer. Vous commenter, les mesures du gouvernement, devient une tâche compliquée si les modifications proposées ne sont pas claires. Dans la tourmente actuelle même les personnes légèrement imposables seront mises à contribution. L’UNIRC demande une participation équitable des très hauts revenus.


Notre seule satisfaction concerne les retombées de notre revendication envoyée dans les ministères concernés, qui réclamait spécialement de continuer à prendre en considération les retraités aux faibles revenus. Le Premier Ministre a annoncé qu’il en sera tenu compte pour les revenus en-dessous 1.200€.  L’UNIRC leur avait bien rappelé la situation des veuves qui vivent avec une réversion au minimum vieillesse seulement.
Rappelons, qu’en 2014, l’allocation supplémentaire accordée pour avoir élevé trois enfants minimum, sera déclarée dans les revenus perçus en 2013.

Comment pourrait-on être optimiste sur la situation économique de la France, avec un budget de remboursement de la dette de l’Etat plus élevé que les budgets ministériels, 50 milliards d’euros d’intérêts. On annonce sans cesse des mesures de restrictions, et en même temps il est proposé de ne plus taxer les grandes surfaces (C3S) qui complète nos retraites au RSI. Le seul changement important est la modification cartographique territoriale qui ferait diminuer le nombre de Conseils Régionaux.  Foutaise !...pendant ce temps, aucune réduction du nombre de députés et sénateurs.

La santé, la retraite, l’A.P.A, l’ensemble de la protection sociale, sont dans le collimateur du gouvernement sans que des réformes structurelles soient prévues à long terme. Comment s’étonner que les Français soient saturés par ces impositions fiscales qui réduisent sans cesse notre pouvoir d’achat. Pourquoi notre pays voisin a de meilleurs résultats ?

Nous avions un espoir de mise en application du soutien aux personnes en perte d’autonomie, par les 645 millions que rapporte la taxe de 0,30% (CASA). Or, La ministre des personnes âgées n’a pas trouvé grâce pour continuer son ministère malgré la signature d’une Convention qui avait le mérite d’exister. Ce soutien à l’APA, par une amélioration de la prévention, serait relanncé courant 2015. Espérons que la mise en œuvre des "80.000 résidences services séniors" se poursuive.

Les Présidents UNIRC, FENARA, Amicale de la BOULANGERIE etc… ont été invités au RSI national, sous la Présidence de Gérard QUEVILLON président national. Matinée bien remplie, les associations présentes ont pris connaissance des orientations souhaitées par le RSI.

L’Association MONALISA (Mobilisation Nationale contre L’ISolement des personnes Agées) était présente.  L’UNIRC suivra avec intérêt, l’évolution de cette organisation chargée de rassembler les associations au service des populations en difficultés.


Je vous souhaite à tous un bon été ensoleillé.                                                



Le Président                                                                                               
Pierre GODET

 
FG - Slimoo © 2012