Congrès annuel 2009

ANGERS - MAINTE-ET-LOIRE

Le CONGRES de l'UNIRC 2009 s’est déroulé le 11 et 12 octobre à ANGERS, en présence de 160 personnes.

angers

 

ASSEMBLEE GENERALE

Lundi 12 octobre 2009 à la CHAMBRE DE COMMERCE et d’INDUSTRIE 8, bd du Roi RENE à ANGERS.

La journée du dimanche 11 octobre a été très laborieuse, consacrée à la préparation de ces deux journées. La matinée a eu lieu la réunion de Bureau et l'après-midi le Conseil d'administration.

 

LUNDI 12 octobre 2009 ASSEMBLEE GENERALE

La Chambre de Commerce et d’Industrie d’Angers , nous a accueilli dans ses locaux, le lundi matin 12 octobre pour le déroulement de notre Assemblée Générale.

Le président Pierre GODET remercie tous les participants d’être venus nombreux. Chaque année ce rassemblement est très fructueux, puisqu’il permet à tous les présidents et leurs proches collaborateurs, représentant 68 départements, de faire le point sur les évènements de l’année passée. Il donne à chacun le moyen de s’exprimer et d’échanger les résultats de leurs actions menées tout au long de l’année.

Nous avons été honorés par la présence de Christophe BECHU Président du Conseil Général et Député Européen, du Président Louis GRASSI, représentant le Président national du RSI Gérard QUEVILLON (photo), Louis GRASSI également président de la complémentaire facultative MEDICIS , du Directeur du RSI des Pays de la Loire Francis LAVAUD, et des représentants d’associations FAVEC et FENARA.

ag_angers1

Mme Hugues a fait une remarquable présentation du Rapport administratif , et rappelant l’intervention massive des Présidents UNIRC auprès de leurs députés ou sénateurs , pour défendre la suppression de la demi part supplémentaire du quotient familial, pour les personnes vivants seules ayant élevées un enfant.

Le trésorier René AMAUDRY a présenté son résultat financier qui a été développé par l’expert comptable M.LE DILY, ce bilan a été adopté à l’unanimité.

Les intervenants ont su nous encourager, Monsieur BECHU Président du Conseil Général et député Européen nous dit : « Tous les citoyens doivent être traités de manière identique. Il faut remettre à niveau notre système de protection sociale, le rénover, ce qui nécessite un réel courage politique. Je suis prêt à ce qu’on examine toutes les pistes possibles. Je voudrais vous assurer de ma détermination pour relayer les conclusions de votre Congrès dans les ministères ….

Louis GRASSI Vice-Président du RSI national, représentant le Président National Gérard QUEVILLON, nous énonce les nombreuses actions entreprises par le RSI pour venir en aides aux retraités indépendants.

En tant que Président de la retraite complémentaire MEDICIS, il fait le point sur les performances réalisées par MEDICIS malgré la crise financière .

Le Directeur Francis LAVAUD se félicite du partenariat passé avec l’UNIRC pour que nous soyons le relais d’information entre la base et les instances dirigeantes auprès de nos adhérents. Il fait part des nombreuses aides sociales dont peuvent bénéficier les assurés et se dit très satisfait des manifestations conviviales organisées par l'UNIRC pour rompre l’isolement.

Les représentants des associations FAVEC et FENARA défendront, comme le fait l’UNIRC, les injustices que doivent supporter leurs adhérents retraités.

ag_angers2

 

Le discours de clôture du Président Pierre GODET (extrait)

"Sujet primordial, nos retraites ! En France nous avons la chance que nos régimes de base soient des régimes par répartition, investis en obligation, des régimes compensés. Donc, les réserves financières sont placées en obligations, garanties par l’état, nous ne pouvons que nous en réjouir.

 

Cependant, nos retraites sont bien financées avec les cotisations des actifs. Depuis un an, les entreprises réalisent moins de bénéfices, les sociétés provisionnent au maximum leurs risques, la TVA est en très fort repli, des dégrèvements sociaux accordés pour relancer l’emploi, le chômage en augmentation, bref ! Ce qui occasionne de fortes baisses de rentrées de cotisations sociales. La situation des comptes sociaux n’est plus au rafistolage, elle doit aboutir à des réformes de fond à partir de 2010, sur les régimes de retraite, la maladie, la perte d’autonomie, etc.

Cette responsabilité est partagée par toutes les composantes de la société civile, syndicale et patronale, et bien sur par le gouvernement qui, au final devra bien trancher. Nous savons tous, que le nombre de retraités augmente chaque année. Le nombre de commerçants et d’artisans retraités a dépassé pour la 1ere fois en 2009, les 2 millions".

 

Quelles ont été les avancées sociales en 2009 sur nos revendications ?

Nous avions réclamé :

La déduction fiscale des contrats complémentaire santé pour tous les retraités, les actifs y ont bien droit ! L’augmentation du plafond de ressources de 10% pour obtenir l’aide à la complémentaire santé. Lors de ma visite au Ministère de la santé, il m’a été répondu que cette réclamation était d’un coût trop élevé. Il a été accordé par contre un complément d’aide à la souscription de ces contrats, pour les retraités aux faibles revenus, en -dessous 751€ pour une personne, et 1127€ pour deux personnes. Nous ne pouvons que nous réjouir d’une aide aux faibles revenus.

Une aide financière pour compenser le coût des contrats facultatifs dépendance, qui sont indispensables. Cette demande devrait aboutir en 2010, mais dans une réflexion globale sur la perte d’autonomie, prise en charge par la solidarité nationale et reconnue 5em risque de la Sécurité Sociale. Attendons donc les propositions, mais nous devrons être vigilants sur les conditions proposées pour obtenir l’APA.

Une augmentation des pensions de réversion ! Le gouvernement a augmenté de 11,10 % les pensions au dessous 800€, mais au prorata sans dépasser ce montant. Cet avantage remplace la promesse Présidentielle d’augmenter toutes les réversions de 54 à 60 % sur 5 ans.

Tous les Présidents sont intervenus pour défendre « la ½ part supplémentaire attribuée au quotient familial », aux personnes vivant seules ayant élevé des enfants.

Le minimum vieillesse passe de 633 à 677€. Le gouvernement a donc accordé plusieurs suppléments mais toutes, sont accordées aux très basses retraites en dessous 800€. Bien sûr, loin de moi l’idée de critiquer les revalorisations des basses retraites.

Continuons nos revendications, la baisse du pouvoir d’achat des retraités est réelle chaque année.

Comment agir ? Je crois qu’il est inefficace de continuer d’agir chacun pour soi. Lorsque nous revendiquons, nous devons absolument regrouper les signatures de plusieurs Présidents nationaux, il nous faut être représentatifs d’un plus grand nombre de retraités, nous serions plus écoutés par nos représentants politiques. Mais soyons clairs, la priorité du regroupement n’est pas de rassembler les associations départementales, mais à l’échelon national.

L’UNRPI qui regroupe La FENARA et l’UNIRC aura plus de force pour faire remonter les revendications communes dans les ministères, nous avons artisans et commerçants les mêmes problèmes à défendre.

« Les 1er et 2 octobre j’ai assisté au Ministère de la santé, à deux journées qui regroupaient des experts de 49 pays pour comparer les systèmes de retraite de chaque pays. ». Conclusion de ces 2 journées : Chaque pays devra trouver des solutions pour compenser l’évolution démographique, Point fort pour les retraités, il est reconnu unanimement que nos pensions vont entièrement dans l’économie, ou en solidarité intergénérationnelle familiale. Les points faibles ont été analysés, entre autres, les faibles retraites des femmes et les réversions.

« Au nom de l’UNIRC, j’ai participé à l’élaboration d’un projet appelé 'Livre Blanc' présenté par le Président National du RSI Gérard QUEVILLON, et j'ai envoyé des propositions sur les améliorations souhaitées par nos assurés communs, aussi bien en maladie qu’en retraite.

Je représente l’UNIRC dans les différentes instances nationales pour la défense des retraités et personnes âgées : au RSI national et régional, CNRPA, CNOS .MS, sur les projets de réformes proposées par le gouvernement, sur le coût d’hébergement des maisons de retraite, etc.

Il faut continuer sans relâche, de faire nos propositions pour l’amélioration de notre pouvoir d’achat. »

ag_angers3

 

Ce congrès annuel informe les présidents sur les actions à mener en commun et permet en toute amitié, d'échanger leurs initiatives pour améliorer le dynamisme de leurs associations.

 

Chaque année le Congrès se déroule dans un département différent. Le Congrès 2010 aura lieu à HYERES (VAR).

 
FG - Slimoo © 2012