Edito décembre 2017

Dans quelques jours, nous franchirons le seuil d’une nouvelle année. Les membres du C.A et moi-même vous souhaitons une « BONNE ANNÉE 2018 » ainsi que nos voeux les plus chers. Qu’une « BONNE SANTE » vous accompagne ou s’améliore pour les personnes malades, parfois isolées.

Élection : lors de notre dernier congrès, en octobre en Vendée, les présidents (es) UNIRC ont voté mon renouvellement de président de la Fédération UNIRC, après mes dix années de présidence. Je leur exprime toute ma reconnaissance.Je continuerai à défendre les retraités et faire qu’ensemble, nous puissions poursuivre, dans cette ambiance amicale, notre mission de bénévolat au service de nos adhérents.

RSI : le sujet majeur de ce congrès a été la suppression du 2ème régime de Sécurité sociale de France, le RSI, avec ses 6 millions d’assurés, 2 millions de retraités, 5500 salariés. Au cours de nos réunions, nous avons débattu longuement de cette situation. Chacun étant soucieux de l’avenir des
associations, l’UNIRC en tête. Nous savons déjà que nous n'aurons pas ce que nous demandions, à savoir, un service unique dédié aux indépendants. 

En ce qui concerne les retraites, elles nous seront versées par les CARSAT, au lieu du RSI ; le montant sera inchangé. Les frais en maladie seront remboursés par les CPAM, avec des taux de remboursement identiques. Par contre, les aides sociales seront moins élevées qu’au RSI. Je ne veux pas être trop pessimiste, mais… !


En ce qui me concerne, au bout de ma 33ème année d’administrateur, impliqué dans les commissions sociales, je vous avoue que je trouve la potion amère. Voir réduire à néant un régime qui avait fait ses preuves avant d’être le RSI, imposé par l’État, me contrarie fortement. Si ce regroupement permettait des économies à la Sécurité sociale, nous pourrions comprendre, mais nous savons que ces restructurations ne seront pas efficaces pour nos assurés retraités indépendants et moins encore pour ceux qui sont en activité.


Il y a des modifications concernant les retraités dans la loi de finances 2018 : hausse de la CSG de 1,70% pour ceux qui paient 6,60%. L’exonération de la taxe d’habitation échelonnée sur plusieurs années pour 70 à 80% des foyers. Certaines taxations sur les revenus de placements : l’épargne, l’assurance-vie, PEL, l’immobilier, ne seront pas sans retentissements.


Les futures évolutions démographiques, économiques, des retraités au sein de la société, le vieillissement de la population, sont des sujets majeurs très préoccupants. En 20I5, le ratio des actifs cotisants est de 1,5 actif pour 1 retraité et cela va continuer de baisser, malheureusement, pour arriver, selon les prévisions, à un actif pour un retraité, tous régimes confondus.


Au congrès, nous avons pris la ferme décision, à l’unanimité, que nos associations UNIRC continuent l’accompagnement des retraités. Ils auront plus que jamais besoin que nous défendions notre pouvoir d’achat et nos aides sociales, qui garantissent un minimum de confort et de sécurité pour les seniors qui se retrouvent isolés.


Rejoignez vos associations UNIRC et profitez des moments de bonheur ensemble, se retrouver entre amis et partager un repas, un pas de danse, un jeu, pour passer l’après midi, c’est la recette pour bien vieillir. Bonne galette des rois dans votre association.


Je termine en vous souhaitant un Joyeux Noël.


Le président, Pierre GODET

 
FG - Slimoo © 2012